...

Sortie loisirs kayak de mer – Le 21 Juin 2015

Erquy vers Pléneuf-Val-André qui se transforme en Fort La Latte – Cap Fréhel.

A notre arrivée à Erquy, la mer moutonne. Les vents de Nord-Ouest annoncés ont forci légèrement. Nous optons alors pour débuter notre parcours dans la Baie de la Fresnaye en direction de Ford La Latte et du Cap Fréhel. Avec 2 heures de décalage, nous mettons les kayaks à l'eau. Bien évidemment, la notion de temps n'est que relative... nous sommes en été... il fait beau... nous conservons le plaisir de naviguer.

En longeant la falaise, nous naviguerons complètement abrité avec une mer d'huile.

La surprise se trouvera à la pointe du Fort La Latte. Fabrice et Eric observeront alors le passage possible ou non. Finalement, toute la troupe s'engage. Bernard ferme la marche pour assurer la sécurité de notre débutante.

De belles surprises nous attendent encore : le Renard s'est aménagé une pause détente proche de la Teignouse. Quelle magnifique bateau Malouin ! Nous l'accostons en douceur. Merci au capitaine qui autorise Eric à se jeter par dessus bord... heureusement sauvé par les kayakistes...

Nous naviguerons enfin jusqu'au Cap.

A notre retour, nous croisons un trompettiste... Une saveur dès plus agréable : le soleil, l'eau translucide, le fort La Latte en fond de paysage et un brin de musique qui donne une douceur au décor... Sympathique pour la fête de la musique et pour l'anniversaire de Pauline.

Nous rentrons poussé par le vent qui (au lieu de forcir – comme annoncé) vient pratiquement de tomber.

Marion vient de goûter à différents aspects : mer plate, mer agitée, vent de face... dans un décor d'émeraude. Belle aisance sur le kayak pour cette seconde sortie en mer. Nous espérons du plaisir partagé (pour revenir).

Agréable sortie de 15 km. Il aurait été dommage de passer à côté de cette journée.

Bernard, Marie-Laure, Christine, Jacques, Marion, Eric, Pauline, Fabrice et Françoise.

 

Brève campagne de la 7ème Cie à l'Île de Houat et de Hoëdic
- Week-end du Samedi 23 au Lundi 25 Mai 2015 -

Dès le samedi 23 mai, après une arrivée en fanfare sur la plage de Quiberon et un pique-nique en douceur, nous embarquons joyeusement pour l'Île de Houat.

Le chef (François) nous indique la direction envisagée... et oubli de nous préparer à la surprise à venir... en bon comédien qu'il se plaît à jouer... Il vient de passer une commande auprès des Affaires Maritimes pour nous accoster en zodiac aux abords de ''En Toul Bras''. Robert est radieux de ce bizutage, Bernard est heureux de vivre ce 2ème contrôle en 20 années de navigation, Marie-Laure ajuste la conversation en sollicitant un prêt de matériel (voire un accompagnement sécurisant). Nous rebroussons chemin à rebrousse-poil ! Le vendeur du magasin d'accastillage nous voyant débarquer en tenue de néoprène flaira sans aucune difficulté le contrôle dans l'air. Bref... nous repartons pour l'ïle de Houat avec 2 bonnes heures de décalage avec les courants de marée.

1er bivouac houat

La traversée se fait sans encombre... sans usage de la VHF (sauf pour le test auprès du CROSS de Brest pour savoir si Louise avait bien mangé sa purée !)... sans usage des lampes gyrophares... Heureusement.

Merci au chef.

Un bivouac s'installe donc dès notre arrivée sous les meilleurs auspices : après une baignade bien méritée, nous pouvons savourer le rhum de La Guadeloupe sans en perdre une goutte... à tomber à la renverse et à nettoyer la nappe... Mmmh... Eric et Laurence en conservent l'eau à la bouche...

Au lendemain, nous embarquons pour longer la côte sauvage de Houat et pour une traversée vers Hoëdic. Après une petite balade à pied, nous revenons face au vent dans une mer suffisamment agitée pour le plaisir du kayakiste de rivière qui découvre aussi le plaisir de la mer.

Le 2nd bivouac à Houat se fera sur une petite plage agréable, complètement abritée du vent. Emplacement qui fait l'unanimité !?

Un passage par le bar après une ballade nous ramène à prendre l'apéro avant de déguster la purée (qui finalement ne reviendra pas à Louise)... Mmmh... avec du beurre.

Le départ à l'aurore du lundi 25 se fera sans retard sur l'horaire... Même le traîne savate du réveil (Eric) n'aura pas son train de retard. Pauline se transforme en bibendum et tiendra le rythme jusqu'au bout. Chapeaux bas. Tu nous épates !

La traversée se fera dans une mer légèrement agitée... face au vent qui forcit... avec un réel plaisir de navigation. Ah !!! La mer comme nous l'aimons.

houat

Un nouvel apéro nous tend les bras à l'arrivée : joyeux anniversaire... Louis-Marie... joyeux anniversaire...

En chanson... avec la discrétion que vous nous connaissez sur une plage de plaisanciers...

Très belle balade pour les joyeux drilles !!!

Merci au chef et vive la 7ème Cie

(François, Laurence, Marie-Laure, Bernard, Pauline, Robert, Jacques, Louis-Marie et Eric)

                                     retour quiberon

 

Grande marée du 21 mars 2015

Dans Rennes Evasion Nature il y a Nature, et quand elle se manifeste de façon exceptionnelle les adhérents quittent leurs rochers et leurs kayaks !

C'est ce qui s'est passé le 21 mars lors de la marée à coef 119. Une grande ballade/pêche était organisée au banc des Hermelles, au large de Cherrueix.

banc des hermelles 21 mars 2015

 

Après l'usage, le bricolage !

Ils sont motivés et courageux nous réparateurs du samedi! Régulièrement et de bon matin quelques uns de nos adhérents s'affèrent autour de notre matériel pour s'assurer de son bon état et si nécessaire lui redonner une nouvelle jeunesse. A force de plaisir et d'utilisation les kayak s'usent, les ampoules des remorques et du camion ne s'allument plus, il est donc nécessaire de consacrer un peu de temps et de bonne humeur pour faire perdurer l'équipement et assurer des pratiques en toute sécurité.

Merci à François et aux autres bénévoles pour leur temps passé et leur savoir-faire !

20150328 113041 20150328 113116 20150328 113125

 

Mont Dol le 22 mars 2015

20150322 154531

A force de grimper sur des murs de gymnase, certains RENistes s’étaient mis à s’interroger progressivement. Des pensées qu’ils ne maîtrisaient pas vraiment mais qu’ils ressassaient de plus en plus sans le vouloir, presque inconsciemment, du genre : « vous êtes bien gentils à nous parler d’équilibre mais nous, on cherche des réponses à LA question » ou encore : « ouais, les dévers, c’est carrément plus bourrin que d’autres styles », voire même : « ça, un gratton ? Laissez-moi rire ! » (là, c’était plus vraiment inconscient mais plutôt inconsciemment présomptueux). Ils ne voulaient pas l’avouer à certains référents mais à un moment ça a craqué. C’est sorti d’un coup : « mais en fait, c’est quoi une dalle ? ». Et c’est là qu’ils ont commencé à regretter.

Bingo, bam : le camion démarre dimanche matin pour montrer à tous ceux qui n’auraient pas compris la première fois qu’ils y sont allés qu’au Mont-Dol, ils trouveraient des réponses à leurs questions et qu’il suffisait de demander. Je dois dire qu’on n’a pas regretté. Coincé entre des oies en rut et un couple de campagnols dont l’un était moitié en train de se zombifier, c’est sûr que l’esprit est ouvert aux merveilleuses réponses que la nature peut lui offrir à peu de frais.

Bam, boum, en 2 temps, 3 mouvements, c’est toute une volée de moulinettes qui sont rapidement installées par les plus courageux et ça y est, y’a plus qu’à se coller à la paroi avec toutes les précautions d’usage qui s’imposent. Coller est vraiment le terme adapté. Certains référents sont taquins et vont même jusqu’à considérer les micro-bouts de lichen comme des prises de première qualité. Mais tout le monde ne peut pas se le permettre. Telle est la dure loi du maître et de ses disciples !

 

Le Challenge bloc 80's, c'était chez nous le 27 février

L'idée méritait d'être originale et paraissait sympa, nous n'avons pas été déçu du résultat ! La consigne était donnée : Venez grimper en bloc, tentez de passer les 10 voies ouvertes pour l'occasion, et habillez-vous en fonction du thème : les années 80 !

 dscn2258

L'organisateur avait tout fait comme il fallait. Il est allé au bout de son idée, a trouvé des volontaires pour ouvrir des voies la veille, avait préparé la playlist de rigueur avec le thème, avait prévu la tenue modèle et avait fait en sorte que chacun apporte quelque chose à grignotter ou à boire.

On remerciera donc au passage tous ceux qui ont participé à ce nouvel évènement REN dans l'organisation, la participation et la fabrication des bonnes victuailles posées sur la table ! Chose qui est suffisament rare pour le signaler, nous avons eu des spectateurs et nous sommes ravis qu'ils aient profité de l'occasion pour venir nous dire bonjour.

On est tous pressé de remettre ça, dans un autre thème mais toujours dans la bonne ambiance et notre nouvelle grotte !

                                      dscn2281 dscn2265            dscn2271
 

Nous avons trouvé les reines et les rois de l'association !

img 20150117_191134

Il ne faisait pas chaud, nous n'étions pas nombreux mais la tradition était bien présente !

 

Depuis plusieurs années REN fête la reprise par ce rendez-vous associatif avec le suspens

de qui coupera, qui croquera la fameuse fève. Nous attendons toujours le ou la volontaire

pour nous faire de bonnes galettes avec des pagaies et des mousquetons cachés par un

peu de frangipane !

 

Cette soirée a été l'occasion de remercier Tristan, Mathieu et tous les bénévoles qui ont

participé à la construction de la nouvelle grotte. Merci à tous ainsi qu'à nos fournisseurs

en bois et quincaillerie.

 

Et pour finir, les premiers mois de 2015 nous permettrons de relancer notre projet

associatif pour la période 2015 à 2020. Tous les volontaires sont invités à nous

rejoindre pour y réfléchir.

img 20150117_190959
img 20150117_190953 img 20150117_191458
 
Etre adhérent à Rennes Evasion Nature c'est pratiquer un sport en plein air et respecter son environnement (entre autre!).
Des kayakistes l’ont prouvé par leur belle initiative samedi 16 janvier.

 

Merci aux participants à l'entrainement de samedi dernier qui s'est terminé
par un nettoyage de la plaine de Baud.
Nous avons évacué nombre de bouteilles, bidons, parapluies, ...

La Vilaine mérite moins son nom maintenant !

dsc 6333